Aller au contenu principal

L’immobilier représente un poste majeur pour les entreprises et participe directement à leur dynamique de croissance. Pour toujours mieux accompagner les dirigeants, Société Générale vient de regrouper ses activités crédit-bail et crédit hypothécaire. Enjeux et perspectives avec Rémi Danis, Directeur Général.    

L’immobilier représente un poste majeur pour les entreprises et participe directement à leur dynamique de croissance. Pour toujours mieux accompagner les dirigeants, Société Générale vient de regrouper ses activités crédit-bail et crédit hypothécaire. Enjeux et perspectives avec Rémi Danis, Directeur Général.

 

En quoi le rapport des entreprises à l’immobilier a-t-il changé ?

« L’immobilier s’impose aujourd’hui comme un élément central de l’attractivité d’une entreprise. Dans la course aux talents, disposer de locaux parfaitement localisés, disposant d’aménagements agréables et contribuant directement au bien-être de ses occupants est devenu un élément de différenciation majeur. Cette tendance profonde insufflée par les Millennials s’accentuera au fil des années.

Dans le même temps, compte tenu du contexte économique favorable, de nombreuses entreprises s’interrogent sur l’intérêt, ou non, de procéder à une acquisition. Elles ont plus que jamais besoin de s’entourer d’experts. »

 

Le regroupement des activités de financement est-elle une réponse à cet enjeu ?

« Tout à fait. Nous revendiquons notre positionnement de partenaire de référence des stratégies immobilières des entreprises. Cela s’inscrit dans une approche globale du groupe Société Générale d’accompagnement des entreprises et des entrepreneurs pour mener à bien leurs projets stratégiques. Notre engagement est d’être un partenaire privilégié dans tous les moments clés de la vie des entrepreneurs et de faciliter l’accélération de la croissance des entreprises en optimisant leurs stratégies immobilières. Nous disposons dans ce cadre d’un socle de réassurance majeur avec 300 opérations réalisées chaque année et un encours de crédit de près de 8 milliards d’euros, hors financement de la promotion immobilière. Nous intervenons sur tous les principaux secteurs de l’économie avec une grande expertise sur le secteur de l’hôtellerie, le secteur sanitaire/médico-social, ou encore la logistique ce qui peut représenter une base de connaissance particulièrement pertinente pour nos clients. »

 

Quelles sont les tendances du marché de l’immobilier d’entreprise ?

« Nos clients professionnels prêtent naturellement une oreille attentive au niveau historiquement bas des taux d’intérêt. Beaucoup s’interrogent sur l’intérêt de procéder à une acquisition ou bien à profiter de cette opportunité pour procéder à des travaux de rénovation ou d’extension de patrimoine existant. D’autres encore réfléchissent à des possibilités d’externalisation via des Sale and Lease back. »

 

Et quel est votre conseil ?

« Même si la perspective des taux bas est séduisante, l’investissement immobilier dépasse cette seule considération. Ce poste représente l’une des principales charges pour une entreprise. Les décisions prises impactent durablement son activité. Voilà pourquoi, nous mettons en avant notre expertise multidisciplinaire comme un élément majeur de différenciation. Le domaine immobilier est particulièrement complexe car il fait intervenir des connaissances techniques difficiles à internaliser si l’entreprise réalise peu d’opérations au fil des ans. Nous accompagnons nos clients dans leurs stratégies immobilières pour qu’elles contribuent efficacement à l’accélération de leur croissance. In fine, mon conseil est de se poser, de réfléchir et de définir une stratégie immobilière. »

 

Et comment accompagnez vous les entreprises ?

« Lorsqu’un particulier réalise une acquisition, il signe chez le notaire une somme importante de documents sans nécessairement maîtriser toutes les dimensions de ses engagements. Pour une entreprise, le processus se révèle encore plus complexe avec des dimensions liées à l’audit approfondi du bien, le respect et l’anticipation de législations particulières (urbanisme, environnement, sécurité des personnes), les assurances (présence d’une garantie financière d’achèvement lors d’une VEFA) et bien évidemment, le type de montage financier à retenir. Exemple : un entrepreneur optant pour un projet de construction détenu par une SCI se retrouve parfois confronté à un décalage important de trésorerie lié au délai d’encaissement des premiers loyers ou encore à un fort décalage de remboursement de TVA, non anticipé et ou non financé. Nos conseillers intègrent systématiquement cette donnée dans leur proposition ce qui n’est pas toujours le cas. A travers le regroupement des activités de financement, nous apportons aux entreprises une expertise unique sur le marché dédié à l’ingénierie de ces opérations. Nous mettons à leur disposition des professionnels chevronnés, habitués à travailler ensemble depuis de nombreuses années. Nous sommes aux côtés de nos clients tout au long du processus d’acquisition, depuis l’identification d’une opportunité jusqu’à la signature chez le notaire. Et si nos équipes anticipent si bien les multiples écueils, parfois sous estimés, c’est que nous avons traité un nombre particulièrement important de dossiers au fil des années… et évité parfois de lourdes désillusions. Cette base d’expertise représente un atout déterminant pour nos clients. Car, en les soulageant de sujets devenant vite anxiogènes, nous leur permettons de se concentrer sur leur métier : diriger leur entreprise. »

 

C’est un moyen de sécuriser les opérations ?

« Notre mission ne vise pas à prendre des décisions à la place de nos clients. Notre métier consiste à leur apporter un regard d’expert sur des questions techniques ou juridiques, à les sensibiliser sur d’éventuels risques, puis, une fois leur décision prise, à les accompagner dans le financement de leur projet dans les conditions les plus favorables compte tenu de leur situation. Grâce à l’intégration des activités synergétiques de crédit-bail et de crédit hypothécaire, nous définissons ensemble, avec la plus grande neutralité, la solution la plus performante à retenir, sans a priori. Nous nous fondons pour cela sur la situation de l’entreprise, ses perspectives mais aussi sur des paramètres comme la stratégie patrimoniale du dirigeant lorsqu’il est actionnaire de référence par exemple. »

 

À quel type d’entreprise s’adresse votre offre ?

« Nous revendiquons notre rôle de partenaire des entreprises de toute taille. Nous finançons ainsi des projets menés par des TPE ou des PME en croissance, des groupes familiaux mais aussi des projets majeurs et clés pour de grands groupes internationaux, leaders mondiaux dans leurs secteurs d’activités (certains groupes « du CAC 40 »). Véritables facilitateurs, pour certaines opérations d’envergure, nous pouvons intervenir en pool bancaire. Notre nouvelle organisation nous rend encore plus agile, en nous rapprochant toujours plus des enjeux des entrepreneurs, notamment à travers un large maillage du territoire. Rien ne remplace en effet la proximité géographique et l’intimité relationnelle pour cerner avec la plus grande acuité les enjeux spécifiques d’un dirigeant.»

 

(Propos recueillis par Andy Devriendt / Tarateyna*)